Un four Godelle à Corbie

Suite à la réussite de la manifestation Le Pain de la Fraternité qui s’est déroulée à Corbie en avril 2016, l’idée de fabriquer une réplique en réduction d’un four utilisé en 1914 par l’armée française à germé au sein du CREBESC.


Elle se concrétise pour la deuxième édition du Pain de la Fraternité par l’union de trois groupements différents, l’association corbéenne La Pomponette (organisatrice des journées du Pain de la Fraternité à Corbie lors de l’ANZAC DAY), du CREBESC pour la documentation ancienne, et des Ateliers de fabrication du hangar du groupe de percussions métalliques « Bidon » de Corbie accompagnés par les enseignants « Génie Industriel des Structures Métalliques » du Lycée l’Acheuléen d’Amiens.

Rapidement, rappelons que Napoléon I portait une attention particulière à la construction des fours maçonnés pour ses soldats. La construction de ces fours n’était pas des plus faciles et nécessitait des matériaux de construction et des ouvriers qualifiés pour réaliser les travaux, d’où, plus tard, le besoin de créer des fours que l’on puisse déplacer facilement, suivant l’avance des troupes.

En 1914, nous rencontrons deux types de fours militaires pouvant être déplacés suivant les manœuvres des troupes, ce sont les fours portatifs et les fours mobiles.

Le four portatif est un four que l’on monte et que l’on démonte à chaque déplacement, alors que le four mobile, comme son nom l’indique, se déplace dans son ensemble, sans démontage de sa structure principale.

C’est le premier qui a retenu notre attention, et nous avons choisi, le Four Godelle, modèle 1890.

Construction d’un four Godelle, phase de recouvrement par le remblai. Collection Major(ER) Binet

www.compagnons-boulangers-patissiers.com/crebesc/le-pain-dans-la-grande-guerre-5/

www.compagnons-boulangers-patissiers.com/crebesc/le-pain-dans-la-grande-guerre-13-2/

Le groupe Bidon dont  les techniciens  fabriquent et construisent, depuis plus de 25 ans des structures de spectacle -dont récemment les décors pour leur dernière création « Mots Tranchées » labélisée par la mission du centenaire de la Première Guerre Mondiale- nous envoi la première photographie de leurs travaux, prise dans leur atelier  non loin du lieu dit « L’Enclos » où ont lieu les festivités Le Pain de la Fraternité.

Structure du four Godelle, dans l’atelier du groupe Bidon.

Nous ne cachons pas notre émotion à la réception de ce premier cliché, bien au contraire et nous sommes heureux de la partager avec nos lecteurs. Le groupe Bidon filme également l’évolution de la fabrication tout au long de la construction que nous publions ultérieurement.


Le groupe Bidon est une Association régie par la loi de 1901 Bidon est une troupe associative créée en 1994. Elle propose des spectacles de percussion  dont un spectacle en fixe et quatre spectacles pour carnaval, parades et fêtes de rues et un spectacle de mémoire labélisé Comité du Centenaire Somme 2016 intitulé Mots-Tranchées . Son siège social se trouve à Corbie (80800), où il a fait résonner ses premiers fûts dès 1988 au sein d’une autre association : Rencontres.

www.groupebidon.com

Merci à tous les partenaires pour la concrétisation de ce projet de mémoire. Nous parlerons tous de réussite seulement quand nous partagerons tous ensemble le premier pain du soldat cuit dans ce four le 22 avril 2017 à Corbie !
Laurent Bourcier, Picard la Fidélité, CPRFAD

Envoyer un commentaire concernant : "Un four Godelle à Corbie"

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com