Souvenir de La Rochelle

Air: Javotte l’écaillère

Je suis un fameux négligent;
Depuis si longtemps que je chante;
Vous me traitez d’indifférent;
Vous ne trompez point mon attente;
Enfin vaut mieux tard que jamais.
À mon Pays toujours fidèle;
Si j’ai tardé j’ai des regrets;
Mes chers amis dans ces couplets
Je vais vous chanter La Rochelle. (bis)

J’ai passé de bien doux instants
Dans cette ville renommée.
Du tour, a l’âge de vingt ans;
Je pris la route fortune;
Plein d’espérance et d’avenir
Peu d’argent dans mon escarcelle;
J’étais bien heureux de partir;
Conservant un doux souvenir
Des habitants de La Rochelle. (bis)

Je me rappelle de ces beaux lieux ;
Ces bords chéris de l’Atlantique ;
Terre où reposent mes aïeux ;
J’aime à te voir séjour antique.
L’amour du Pays dans mon Coeur ;
M’excite à chanter avec zèle
Un chant tout pacificateur
Qui donne la paix, le bonheur
À mes Frères de La Rochelle. (bis)

Des compagnons riant séjour ;
Ville aimable du tour de France ;
Reçois mon Coeur et mon amour ;
Reçois toute ma déférence.
Combien de fois j’ai, dans ton sein ;
Chanté l’amitié fraternelle;
Chanté l’amour et le bon vin;
À tous mes frères sans chagrin;
Gais habitants de La Rochelle. (bis)

Depuis bien longtemps j’ai quitté
Ces murs chéris que je regrette ;
Ô mon pays riche cité ;
Reçois les voeux de ton poète.
L’Enfant Chéri du beau Devoir
Vous dédie sa chanson nouvelle ;
Chantez, gais enfants du savoir;
Ces beaux couplets dignes d’espoir;
En souvenir de La Rochelle. (bis)

Pierre-Louis Journolleau, Rochelais l’enfant chéri.

Louis Pierre Journolleau, Rochelais l’Enfant Chéri.

Envoyer un commentaire concernant : "Souvenir de La Rochelle"

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com