Pain Courage.

Sans titre8

Paris, inondation de 1910.

La crue de la Seine de 1910 est le plus important débordement connu de la Seine. Il a touché la plus grande partie de sa vallée et, bien qu’il n’ait pas été très meurtrier, a causé d’importants dommages à l’économie régionale, en particulier à Paris.

La Seine a atteint son niveau maximal, 8,62 mètres sur l’échelle hydrométrique du pont d’Austerlitz à Paris le 28 janvier, mais a affecté de nombreux quartiers de la capitale et de nombreuses villes riveraines du fleuve pendant plusieurs semaines avant et après cette date, la montée des eaux s’étant faite en une dizaine de jours, tandis que la décrue a demandé environ 35 jours.

Certaines villes de banlieue subissent des dégâts importants.

Le zouave du pont de l’Alma, sur lequel les Parisiens ont l’habitude de mesurer la montée de la Seine, a de l’eau jusqu’aux épaules.

Nous allons découvrir ensemble quelques cartes postales, montrant les courageuses porteuses de pain, faisant preuve d’une incroyable volonté et ténacité, pour continuer, tant bien que mal a ravitailler la population.

Il serait intéressant de lancer une recherche sur la fabrication et fourniture des pains lors de cette période difficile pour les parisiens, étant donné que la grande majorité des fournils de Paris se trouve en sous-sol, étant par conséquent inondés et inutilisables.

C’était surement les boulangers se situant sur la butte Montmartre et ceux, éloignés de la Seine, épargnés par la crue qui faisaient leur possible pour ravitailler les personnes inondés.

Sans titre2

Le zouave du pont de l’Alma.

Sans titre3

“Distribution du pain a Maison-Alfort”

Sans titre4

“Le ravitaillement en pain se fait par canots”

Sans titre5

Cliché réalisé quelques secondes après la photographie précédente.

Sans titre6

“Cliche du 28 janvier 1910; le ravitaillement au Faubourg Saint-Germain”

Sans titre7

“Asnieres-Ravitaillement”

Sans titre8

“Argenteuil- Courageuse porteuse de pain”Sans titre9

“Le passage du boulanger rue de Lourmel”

Sans titre10

“Le transbordement du pain rue de le Convention pour l’Hopital Boucicaut »

Sans titre11

“Livraison du pain rue de la Pepinière”

Sans titre12

“Rue Surcouf”Sans titre13

Chers lecteurs,
Une petite information vient completer cet article:
Dans le journal Le Petit Parisien du 7 fevrier 1910 est publie une liste de donateurs.
Dans celle-ci figure la société des Compagnons boulangers du Devoir de la ville de Paris, 16, rue Charlot, pour un don de 100 francs.

Laurent Bourcier, Picard la Fidélité, C.P.R.F.A.D.

Envoyer un commentaire concernant : "Pain Courage."