Guillaume II qui avait pris la décision de faire construire le fort de Mutzig en 1893. Ce fort était équipe d’une boulangerie, a l’identique de ses homologues français, mais par contre d’un matériel de cuisson plus moderne, alors que dans les fort français l’on continue l’enfournement à la pelle, les fours allemands sont équipes d’enfourneurs.

Les soldats avaient droit à 750 grammes de pain chaque jour . Le pain était du pain noir préparé sous forme de bâtard  ou bien encore cuit en moule. La coutume voulait qu’un soldat coupait une miche en deux, et l’autre soldat choisissait sa moitié, pour plus d’équité.

Laurent Bourcier, Picard la Fidélité C.P.R.F.A.D

Louis Charles Bugaud, un boulanger d’avant-garde

d’après des extraits du livre « Mon père », Bugaud Louis (1866-1943) écrit en 1970 par son fils Marcel Bugaud

En 1921, mon frère établit les plans d’un moteur plus fort qui, sur un même bâti et avec deux cylindres et volants différents nous donnera deux autres moteurs 7 et 9 CV 500 tours.

Lire la suite ▸

LA FAMINE EN ALLEMAGNE…

Lire la suite ▸

mjfcmb

Lire la suite ▸

Au lendemain de la Révolution de 1789, apparaît en 1791, le décret Allarde et la loi Le Chapelier proscrivant les corporations de métiers et les organisations ouvrières, chacun ayant désormais le droit, moyennant le paiement d’une patente, d’exercer une activité à sa convenance dans l’anarchie.

Lire la suite ▸

553273_520395247998966_713082812_n

L’AUTOLYSE : Une méthode naturelle de panification
Lire la suite ▸

Boulan

Voici les 31 boulangeries ou anciennes boulangeries classées de Paris, protégés pour leurs devantures, vitres peintes et/ou leurs décors intérieurs :

Lire la suite ▸

Convocation à  une assemblée générale des Sociétaires de Bienfaisance de la ville de Tours.

Lire la suite ▸

Image

Lire la suite ▸

Le Salon des familles, Avenue Saint Mandé

 

Journal Le Rappel

Les compagnons boulangers du Devoir de la ville de Paris célébreront comme les années précédentes, leur fête annuelle corporative, le 16 mai.
Le cortege partira du siège social, 5, rue Quincampoix, a 2 heures, et se rendra au Salon des familles, avenue de Saint-Mande, ou aura lieu le banquet et le bal de nuit.
Le cortège sera présidé par la mère. 

J. Barberet

A cette période le siège des compagnons boulangers des compagnons boulangers du Devoir de Paris se situe chez le compagnon boulanger Antoine Gibrat, Bordelais le Soutien des Frères, et  son épouse est mère. Installés marchand de vin au 5 rue Quincampoix dans le 4ème.

Laurent Bourcier, Picard la Fidélité, C.P.R.F.A.D.