E.Pacaud, Perigord l’Aimable Conduite

Sans titre35

E.PACAUD, Périgord l’Aimable Conduite, reçu à Orleans le jour de la Toussaint 1884.

Aucune autres informations malheureusement…

Bien que n’ayant aucun lien avec Périgord l’Aimable Conduite et sa belle canne, il me parait intéressant de présenter ce petit article publié dans le journal « La Fédération Compagnonnique » en février 1886 :

« Nîmes,

Les CC. : boulangers de cette ville ayant mis deux cannes en loterie pour une bonne oeuvre, nous prient de donner avis qu’il reste encore quelques billets de 50 centimes, qu’ils tiennent à la disposition de leurs FF. : , car le tirage doit avoir lieu le 15 février prochain »

Le 4 avril 1886, dans le même journal :

« Nîmes,

Les CC. : boulangers de la cayenne de Nîmes nous prient de donner les noms des CC. : qui ont gagnés les cannes mises en loterie :

Suisse la Fraternité, jeune C. : en activité, porteur du numéro 97 en a gagné une. Ce Compagnon travaille dans notre ville.

Le n°223, que la chambre des CC. :boulangers de Châlon avait pris pour son compte à gagné la deuxième.

Nous profitons de cette insertion pour remercier tous les CC. : qui ont bien voulu s’associer à cette oeuvre, dont les CC. : boulangers de Nîmes sont vivement reconnaissants.

Pour la société : Louis ACHARD, dit Tourangeau la Constance.Rue Corcomaire, 4.

Louis ACHARD, est né en 1866 à Richelieu (37), reçu à La Rochelle à la Noel 1884, sous le nom de Tourangeau la Constance, père spirituel d’Abel BOYER, Périgord Coeur Loyal, Compagnon marechal-ferrant du Devoir, il est cité dans les mémoires de ce dernier. Il décède en 1926 à Nîmes.

Louis Henri BETLIVRES est né en 1859 à Villars le Comte (Vaud) , est reçu à la Saint Honoré 1882 à Nîmes sous le nom de Suisse la Fraternité.

Laurent Bourcier, Picard la Fidélité, C.P.R.F.A.D.

Envoyer un commentaire concernant : "E.Pacaud, Perigord l’Aimable Conduite"