Confiserie Joseph Nègre.

Joseph Nègre, Le confiseur attitré de toutes les cours du monde qui livrait à la Belle Époque la Cour de Russie.


Entrée des magasins et salons, rue d’Antibes, 20, Cannes.

Joseph Nègre ouvre une usine en 1818 et crée la « confiture de ménage ». Faite à base de fruits naturels dont des agrumes, elle a pour objectif de démocratiser ce produit en le mettant à la portée de toutes les ménagères. Il serait également  l’inventeur du sirop de fleur et plus tard des bonbons acidulés.

Joseph Nègre installé également , 18 rue des Suisses à  Grasse

La confiserie s’invite dans les cours européennes et devient un dessert naturel et raffiné.

En 1850, tout les salons de thé de Cannes proposent des fleurs cristallisés ou poudrées fabriquées par Joseph Nègre à base de roses rouges ou jaunes, d’oeillets mouchetés, de violettes de Parme, de lilas roses ou mauves, de fleurs de lavande, etc.

Cette activité emploie de nombreuses personnes : cueilleuses de fleurs, ramasseurs de fruits, confiseurs, etc.

Cueillette de la fleur d’oranger.

Après la Première Guerre mondiale le commerce de la confiserie décline, la confiserie industrielle commençant à poindre.

Eugène Fuchs, propriétaire des parfums Fragonard, rachète  en 1949 les cuves à confiture en cuivre et les terrines en terre cuite de la fameuse Confiserie Nègre et  transfère l’ensemble au Pont-du-Loup à Tourrettes-sur-Loup. Cela donne naissance  à l’initiative de Georges FUCHS, fils d’Eugène , à la « Confiserie des Gorges du Loup ».

Cueillette de fleurs

Lavage des fruits

Préparation des fruits

La Chaufferie

Fabrication des confitures

La mise en boites de fruits confits

Laurent Bourcier, Picard la Fidélité, C.P.R.F.A.D

Envoyer un commentaire concernant : "Confiserie Joseph Nègre."