SOCIÉTÉ DES COMPAGNONS BOULANGERS, PÂTISSIERS RESTÉS FIDÈLES AU DEVOIR

Thierry Meunier, MOF boulanger.

Nouveau à Boulogne-Billancourt !

Ça ensoleille la place Jules Guesde ! Entre la rue de Meudon et la rue Nationale, sous le nouvel immeuble à loyers modérés, une nouvelle boutique qui sent bon, qui sent le chaud, et dont les pains dorés rayonnent sous la lumière.

La nouvelle boulangerie vient d’ouvrir. Dans les rues voisines : des gens heureux, avec leur baguette sous le bras, ou un joli pain rond et bronzé. « Vous venez d’acheter votre pain à la nouvelle boulangerie ? » « Oui. Il est très bon et toujours frais. Ça transforme ma vie » répond un monsieur alerte aux cheveux salés par la cinquantaine.

Ne restons pas là, dans le gris de ce mois de mai-novembre. Nous aurions l’air des Effarés de Rimbaud, car le fournil est visible de la vitrine au fond de la boutique, et là, Thierry Meunier, le bien-nommé boulanger, s’affaire. Entrons dans la boutique qui sent le bon pain chaud. On fait une fournée dès qu’il va manquer du pain… c’est pour ça qu’il est chaud. Thierry est fils de boulanger.

Il a été pendant 7 ans Compagnon du devoir, puis meilleur ouvrier de France en 1997, a ouvert une boulangerie dans le 18ème arrondissement de Paris, et puis, il a voyagé autour du monde, proposant au monde la baguette craquante…

Mais il a profité aussi de ses expériences avec les goûts américains, anglais, canadiens pour devenir expert dans les « softs breads, » car dans le monde où l’on mange du pain, les pains craquants qui font notre réputation ne constituent que 30 % de la consommation. A l’honneur, dans le monde anglo-saxon, les pains blancs, à la mie plus ou moins élastique, les pains à toaster, les buns… les pâtes avec du lait. Si vous recevez des amis anglais et ne voulez pas les dépayser, faites un tour place Jules Guesde.

Si vous voulez concurrencer Mac Do chez vous pour un véritable et savoureux hamburger, vous y trouverez les buns adaptés…. Et si vous voulez simplement du bon pain craquant, vous en trouverez aussi ! Thierry Meunier devant ses baguettes craquantes et pains auvergnats. Hors champ, les « soft breads » Peu sensible, en fait, aux pains « mous, » j’interroge surtout Thierry Meunier sur ses pains à la belle croûte bien présente. Ses pains noirs d’Auvergne qui se conservent toute la semaine, sa baguette tradition, sa miche au levain etc…

Il travaille 4 farines bio (100% bio pour les pains complets, car ce sont les plus vulnérables puisqu’ils comportent l’enveloppe du grain). Parmi ses fournisseurs figure les Moulins de Brasseuil, une entreprise que l’Union européenne a aidée pour permettre la création d’une chaine d’ensachage dont nous profitons lors de ses livraisons partout en Ile de France (pour en savoir plus : le site d’Europe en France). Pour Thierry, c’est simplement le meilleur fournisseur de farines bio.

Notre nouveau boulanger travaille au levain, et si vous voulez vous faire une idée de la complexité de la science et de la culture d’un boulanger, faites un tour chez http://www.boulangerie.net, et au hasard, documentez-vous sur la fabrication et la conservation du levain…

Thierry Meunier proposera d’ailleurs aux classes de Boulogne-Billancourt de visiter son atelier et de comprendre le chemin de la transformation du blé au pain.

Un pâtissier et un apprenti complètent son équipe pour vous faire goûter des pâtisseries sucrées et salées. Compte-tenu de son expérience internationale, je suis sûre qu’il vous réservera des surprises exotiques.

Demeurez en éveil, cette boulangerie ouverte depuis 3 semaines tous les jours sauf le dimanche de 8H à 20H est un appel au plaisir simple de vivre à Boulogne-Billancourt.

Adresse: Thierry Meunier, 8 place Jules Guesde, 92100 Boulogne Billancourt

Compagnon Meunier Thiérry Normand La Fierté du Devoir C.B.R.F.A.D.

Source: http://www.e-bb.info/thierry-meunier-boulanger-place-jules-guesde-31042

 

Détours en banlieue : Thierry Meunier

De curieux phénomènes de concentration sont parfois à observer en terme d’implantation de commerces. On peut ainsi trouver dans la même rue deux supérettes de la même enseigne (souvent franchisées, avec deux propriétaires différents, même si cela n’excuse pas pour autant le manque de clairvoyance de la marque), deux coiffeurs, bouchers, ou autre boutiques à l’activité identique… face à face. Rien de grave en soi, les consommateurs peuvent ainsi comparer facilement, mais je ne suis pas persuadé que cela permette un développement tout à fait harmonieux de chacune des affaires.

Autre possibilité de concentration, celle des titres. Ou plutôt, dans le cas présent, des artisans titrés. En effet, ce sont à présent trois Meilleurs Ouvriers de France boulangers qui assurent leur présence sur le territoire de la commune de Boulogne-Billancourt. Il y a bien sûr Mickaël Morieux et ses deux boulangeries (rue d’Aguesseau et avenue Jean-Baptiste Clément), mais aussi Frédéric Lalos, dont la présence reste toujours aussi… virtuelle, et Thierry Meunier, le dernier arrivé.

Son nom ne vous est peut-être pas inconnu si vous vous intéressez de près ou de loin à l’univers de la boulangerie parisienne, puisqu’il a longtemps officié dans le 18è arrondissement, au sein du « Duc de la Chapelle ». Après avoir passé le flambeau à son apprenti Anis Bouabsa, l’artisan a continué dans cette idée de transmission du métier : formations, stages, séminaires… De nombreux professionnels ont ainsi pu profiter de son expertise. A présent, c’est au tour des boulonnais.

Painsisien Suite

 

Envoyer ci-dessous votre question :

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Menu